Levens Pour Tous

Tout continue.

Dans le dernier numéro d’Infos Levens le billet de l’opposition a été purement et simplement supprimé. Jusqu’ici, la volonté du maire d’entraver le droit d’expression de son opposition consistait à imposer des délais de remise de textes et à réduire la place qui leur était accordée. Un pas supplémentaire, beaucoup plus grave, a été accompli avec cet acte de censure.

Cette décision illégale a privé les Levensois d’informations intéressantes. Ils auraient ainsi pu apprendre que :

  • Le tracé du PLU, dans le quartier de l’Ordalena, fait un écart qui rend constructibles deux terrains qui jusque là ne l’étaient pas. Nous notions, sans aucune arrière pensée que ces deux terrains appartenaient au fils du maire.
  • Le jugement de la Cour d’Appel Administrative de Marseille reconnait la zone de l’Orte entre les 2 ruisseaux Nord et Sud comme entièrement inondable et demande que le PPRI (Plan de Prévention du Risque Inondation) soit modifié pour en tenir compte. Aucune construction ne pourra y être édifiée. Ce qui met fin aux tentatives d’y implanter un ensemble immobilier d’importance mais laisse une ardoise de quelque 600 000 euros à la communauté.
  • La justice n’a pas blanchi le maire de Levens (comme il le clame haut et fort) de l’accusation de favoritisme dans l’affaire de la déchetterie (un contrat qui lèse gravement la commune).Le juge a estimé que M. Véran ne pouvait plus être poursuivi compte tenu du délai de trois ans écoulé (à vingt-quatre heures près !). Cela ne fait pas de notre maire un innocent. La forme l’a emporté sur le fond. Les neuf plaignants ont donc décidé, unanimement, de faire appel. Rien n’est joué.

Le plus grave est à venir. Il s’agit, bien sûr, du projet immobilier des Traverses (147 logements, quelque deux cent cinquante voitures supplémentaires). Il est impératif  de faire échec à cette entreprise démesurée, que rien ne justifie et dont les effets catastrophiques déborderont le cadre de notre commune et concerneront Tourrette-Levens, Saint André, La Roquette et Saint Blaise..

Jadis, sur un projet comparable, le maire a dû reculer face à la mobilisation des Levensois. Aujourd’hui, plus de 800 d’entre eux ont déjà signé une pétition manifestant leur refus de ce projet dévastateur. Il faut que l’histoire se répète et empêcher que l’entêtement d’un seul l’emporte sur la volonté de tous.

 

C. Perret

Consultez ou télécharger la brochure expliquant pourquoi il faut se positionner contre le projet des Traverses et ne pas écouter la propagande des partisan du projet.

Consultez la brochure

Pour signer la pétition : https://www.change.org/p/vivi-levens-non-au-projet-les-traverses-levens

 

Le projet des Traverses