Levens Pour Tous

Tout continue

Et beaucoup reste à faire. 2016 n’a pas vu s’alléger les menaces qui pèsent sur notre commune. La justice, bien qu’elle ait reconnu sa culpabilité n’est pas allée jusqu’au bout de sa logique et n’a pas sanctionné le maire ; elle l’a reconnu coupable de délit de favoritisme, a décidé de lui infliger 20 000 euros d’amende et deux ans d’inéligibilité mais a interrompu son cours pour un dérisoire détail de procédure. La forme l’a emporté sur le fond. Les neuf plaignants ont donc décidé, unanimement, de faire appel. Rien n’est encore joué.

Reste, en 2017, une tâche essentielle à accomplir : mettre un terme aux projets immobiliers démesurés qui menacent tout notre village et dont les effets catastrophiques déborderont le cadre de notre commune et concerneront Tourrette, Saint André, La Roquette ou Saint Blaise. Car le projet immobilier des Traverses : 147 logements, quelques deux cent cinquante voitures supplémentaires, aura des effets dévastateurs sur la vie des Levensois et au-delà, pour tous les habitants de notre arrière-pays.

Jadis, sur un projet comparable, la mobilisation des Levensois a permis de faire reculer le maire. Aujourd’hui, plus de 800 d’ente eux ont déjà signé une pétition manifestant leur opposition à ce projet dévastateur. Il faut continuer car, quel que soit son entêtement, le maire ne pourra pas passer outre à la volonté populaire.

Il est d’usage que dans les premiers jours de l’année nouvelle on échange des vœux de santé et de prospérité… c’est une sympathique tradition.  Mais au delà de toute tradition  nous formulons cet autre vœu avec force : que cesse la dégradation de notre qualité de vie, que cesse la transformation de Levens en banlieue de Nice. Là est l’essentiel, car à quoi sert d’être prospère et bien portant si c’est pour vivre dans l’inconfort d’un univers médiocre.

C. Perret