Levens Pour Tous

Programme : Environnement

UN HERITAGE MILLENAIRE

Les paysages de Levens ont été façonnés, et préservés, durant des siècles mais depuis ces dernières années une urbanisation importante et mal contrôlée les a profondément modifiés faisant la preuve qu’un héritage millénaire peut être détruit en une seule génération. Il est temps de s’en inquiéter et de prendre conscience que nous bénéficions d’un patrimoine environnemental d’une richesse sans pareille.

la madonneSitué entre la Méditerranée et le Mercantour, au pied du Férion, montagne unique mais plurielle, Levens offre des paysages exceptionnels. Que notre village soit appelé à évoluer encore soit, mais nous voulons accompagner cette évolution par des actions raisonnées, responsables. Fruit de réflexions et d’études de terrain elles seront respectueuses de nos lieux de vie et de leurs habitants

PROTEGER ET REHABILITER

Le cadre légal et réglementaire permettant de mettre un terme aux dérives actuelles existe, il peut être mis en œuvre rapidement et placer, par là même, nos espaces remarquables hors d’atteinte des convoitises diverses.

Nous pouvons ainsi nous engager à protéger et réhabiliter les Grands Prés aujourd’hui très dégradés, la Madone et le Férion sur lequel les terrains communaux couvrent plus de 300 hectares. Un espace exceptionnel dont nous ferons un lieu de vie ouvert à tous (chasse, équitation, randonnées, vtt) sans gênes ni contraintes pour les riverains du massif. Nous étudierons la possibilité d’établir une protection sur un espace intercommunal. Certaines communes voisines y sont déjà favorables.

NOUS CREERONS UN PARC NATUREL

Sur la colline de la « Vignasse » qui surplombe le Rivet nous créerons un parc naturel, ouvert à tous ; espace protégé et aménagé il sera un lieu privilégié pour la découverte et l’étude de notre patrimoine.

Dans le village, nous réhabiliterons le jardin public, aujourd’hui dégradé et créerons de nouveaux espaces verts :

à la Maison du Portal, sur la Colline (belvédère de la Croix au sommet du village), à Pé de Barri (descente du vieux village) et à la « Guérite ».

C’est en privilégiant les plantes méditerranéennes adaptées à notre climat que ces espaces verts seront exemplaires dans la maîtrise des coûts et la gestion de l’eau.

D’autre part, nous favoriserons le développement des activités agricoles et pastorales (les espaces et les demandes existent) et nous définirons une politique de développement durable qui inclura la promotion des énergies renouvelables.

les grand présUN ENJEU PLANETAIRE

L’image de Levens est aujourd’hui très dégradée, tournons la page. Faisons que demain soit synonyme de bien vivre et non d’inquiétude face à un bétonnage intensif et désordonné. C’est une responsabilité vis-à-vis des générations futures. C’est dans ce but que nous agirons. Et puis, souvenons-nous que l’environnement est un enjeu planétaire, mais qu’il commence à notre porte.

MODIFIER LE PLU

Un recours a été engagé auprès du tribunal administratif par les associations. Si cette procédure aboutit ce sera le retour aux règles du POS. Sans attendre la décision du tribunal nous engagerons, dès le mois d’avril 2014, une procédure de modification du PLU. Il s’agit d’une démarche simplifiée qui permet de modifier certaines dispositions du document d’urbanisme. Nous supprimerons la zone d’attente des grands prés, la zone urbaine de la colline et nous instaurerons des réglementations qui restreindront le potentiel constructible. De quoi attendre plus sereinement l’élaboration du PLU intercommunal annoncé pour 2017.


 

METTRE UN TERME A LA DEMESURE

Le PLU élaboré par le maire sortant expose notre commune à une croissance démographique excessive.

Les opérations d’urbanisation rendues possibles par ce document dans les quartiers des Prés et des Traverses peuvent à elles seules et en quelques années entrainer une augmentation de la population de plus de 10%.

IL FAUT STOPPER CETTE COURSE FOLLE

Pour le quartier de Plan du Var, le PLU permet de doubler le nombre d’habitants du hameau alors que les infrastructures sont déjà insuffisantes voire inexistantes.

Nous reviendrons sur ce document d’urbanisme. Nous reprendrons le PLU sur d’autres bases et réduirons le potentiel de constructibilité, nous empêcherons la construction d’immeubles dans les zones résidentielles, nous classerons en zones agricoles les terres arables et non pas les cailloux de la Graou, nous reprendrons certains contours de zones constructibles tracés sans autre logique que la volonté de favoriser ou de pénaliser certains propriétaires.

Notre volonté sera de devenir raisonnable. D’autres choix s’offrent à nous pour mettre notre commune à niveau.